Croyances limitantes: les vaincre grâce à la sophrologie et à la PNL

Nos comportements, nos réactions, nos perceptions sont dictés par notre carte du territoire: c’est à dire, par nos valeurs, notre vécu, notre environnement, notre éducation…
Nos croyances façonnent notre comportement.
En se référant à notre expérience, nous adoptons tels attitudes ou regards sur la vie.
Nos croyances sont  déterminantes sur notre façon de mener notre existence.
Il y a deux sortes de croyances:
-Les stimulantes
-Les limitantes
Nous allons nous attacher aux croyances limitantes: voir comment les reconnaître, comment la sophrologie et la PNL conjuguées sont performantes pour les combattre.

1/ Que sont les croyances limitantes ?

Ce sont des croyances que nous considérons comme des vérités avérées et constantes.
Elles annihilent notre potentiel en nous faisant renoncer à nos rêves, à nos projets.
Acquises lors nos expériences passées et durant notre éducation, elles s’ancrent alors inconsciemment dans notre esprit comme des faits établis, nous conditionnant et nous empêchant de progresser.
Convaincus de leur véracité, nous reproduisons inlassablement les mêmes erreurs, les mêmes schémas.

2/ Repérer ses croyances limitantes:

Il peut être ardu de repérer ces croyances tant elles peuvent être enracinées dans notre inconscient.
Pour les detecter, voici quelques phrases types de ces pensées:
-« Je suis trop vieux, trop jeune, trop gentil, trop grand, trop petit … pour… »
– » Je ne peux pas, je ne suis pas capable … »
– » Je ne suis pas assez forte, sportif, belle … »
-« J’aimerais bien faire ça MAIS… »
-« Si seulement… »
-« Ce n’est pas pour moi… »
-« Je suis nul… »
Maintenant que vous savez repérer ces croyances, vous pouvez faire ce petit exercice pour réaliser à quel point elles sont ancrées en vous au quotidien:
-Mettez un elastique autour de votre poignet,
-A chaque fois que vous prenez conscience de ces pensées, tirez sur votre elastique.

Ainsi, cela agira comme un electrochoc et vous premettra d’agir en conséquence.

3/ Transmuter ses croyances limitantes en croyances constructives et positives grâce à la sophrologie et à la PNL:

-Lorsque une telle croyance se manifeste, laissez-la s’exprimer, rajoutez un « MAIS » suivi d’une affirmation positive.
Il s’agit d’énoncer un fait constructif et avéré.
Exemples:
*Pensée limitante -> « Je ne me sens pas capable de faire… » suivie de « MAIS, j’ai souvent surmonté des obstacles que je croyais infranchissables par le passé ».<-pensée constructive.
*Pensée limitante -> « Je ne suis pas assez forte pour…. » suivie de « MAIS, je suis persévérante et volontaire ».<-pensée constructive.

Cela rompt ce cercle vicieux, cet ancrage qui sabote votre vie.
Il a été démontré que le cerveau n’imprime que ce qui suit le « MAIS », (réalisez les dégâts que cela produit lorsque les pensées suivantes sont limitantes).

-Enracinez d’autres croyances beaucoup plus positives dans votre esprit en vous les répétant quotidiennement:
Exemples:
-« Je :
suis capable de… 
mérite…
suis digne de… ».

Remémorez-vous vos succès.

Ainsi, vous porterez un regard bienveillant et positif sur votre vie et vos capacités.

-Fixez-vous un objectif SMARTER:

*Spécifique : définissez votre objectif de façon positive, précise. Qui est impliqué ? identifier les exigences et les contraintes.
Qu’est-ce que je veux accomplir ?
Où : Identifiez un lieu.
Quand : Établissez un intervalle de temps.
Pourquoi : Pour quelles raisons spécifiques est-ce que je veux atteindre ce but ? Quels seront les avantages de l’accomplissement de cet objectif ?

*Mesurable : Utiliser un indice tangible pour définir l’objectif et mesurer l’avancement. Pour cela, prévoyez des étapes, vous mesurerez ainsi, vos progrès.

*Atteignable : Il doit être à la fois ambitieux, mais atteignable pour mobiliser vos ressources et votre motivation.

*Réaliste : votre objectif doit respecter vos contraintes et vos limites.

*Limité dans le Temps : Déterminez une échéance au projet, afin de le délimiter dans le temps et éviter la procrastination.

*Ecologique : Assurez-vous que votre projet soit bénéfique et qu’il ne nuit ni à vous, ni à quiconque.

Représentable : Un objectif que vous ne pouvez pas vous imaginer est un objectif auquel vous ne croyez pas.

-Outil de la sophrologie et de la PNL: la visualisation créative.
C’ est l’une des méthodes les plus efficaces pour programmer votre esprit.
Les yeux fermés, essayez de vous visualiser en train d’atteindre votre but.
Visualisez l’action, l’image ne doit pas être fixe.
Imaginez-vous le scénario positif en sollicitant tous vos sens, en vivant la scène avec le plus de précision possible.
Projetez- vous, étape par étape, en analysant tout ce qui serait nécessaire pour atteindre votre but et visualisez-vous en train de les réaliser.

Les techniques de visualisation permettent de leurrer votre cerveau.
En effet, l’utilisation de l’imagerie mentale fait que votre inconscient reçoit la construction mentale induite, comme une réalité.
D’où l’intérêt de cette technique pour la sophrologie et la PNL.
En d’autres termes, pour votre cerveau, vous avez réellement vécu cette expérience.
Aussi, plus vous allez vous entraîner à la vivre, plus votre cerveau la percevra comme une réalité.

Méditation guidée pour transmuter vos croyances limitantes :

https://catherinemattei.com/croyances-limitantes-meditation-guidee-pour-les-transformer

2 réponses sur “Croyances limitantes: les vaincre grâce à la sophrologie et à la PNL”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.