Retrouver son âme d’enfant

retrouver son âme d'enfant en vivant le moment présent, en développant sa créativité, en lâchant prise

« Qui garde son âme d’enfant ne vieillit jamais » Abraham Sutzkever

Avez-vous observé les enfants ?
Avez-vous remarqué comment ils vivent pleinement l’instant présent, laissent libre cours à leur créativité, s’exaltent sans se soucier du regard d’autrui avec un total lâcher prise et une innocence inouie.
Pour eux, rien n’est irréalisable! Ils peuvent ambitionner d’être cosmosnaute ET princesse, sans qu’un seul instant, l’ombre d’un doute ne surgisse dans leur esprit.
Personnellement, je trouve que les adultes ayant gardé leur âme d’enfant ont une aura atypique: ils rayonnent, ils ont une fraîcheur particulière et une propension à s’emerveiller de leur monde environant.
Retrouver son âme d’enfant c’est se reconnecter à lui, à ses rêves, à sa spontanéité…
C’est reconquérir son enthousiasme , sa créativité, sa liberté d’être.

C’est précisémment ce que je vous invite à faire aujourd’hui: vous reconnecter à votre âme d’enfant.
Joli programme n’est-ce pas?

Vivre le moment présent, en pleine conscience

La majeur partie du temps, nous ressassons le passé et/ou nous nous inquiétons pour le futur.
Comment vivre pleinement le moment présent, comment trouver le calme dans ces conditions?
Il s’agit de ramener votre attention dans l‘ici et maintenant à l’instar des bouddhistes en cultivant la pleine conscience.
Cela requiert de l’entraînement.

S’exercer à la pleine conscience:

-Lorsque vous ruminez des pensées négatives, lorsque vous vous inquiétez pour demain, accueillez l’ici et maintenant.
Pour se faire, c’est trés simple: portez votre attention sur vos ressentis; notez comment ces pensées se manifestent dans votre corps (noeud à l’estomac, boule dans la gorge, tension aux épaules par exemple).
Puis, laissez passer ces pensées tel un nuage. En sophrologie, il ne s’agit pas d’occulter les émotions, mais de mieux les gérer.
-Focalisez votre attention sur ce que vous faites en observant vos ressentis.
Pour vous aider, sollicitez vos sens.
exemple: imaginons que vous vous promenez.
Vous ressassez vos inquiétudes: accueillez-les, observez comment elles s’impriment dans votre corps et votre esprit, laissez-les passer tel un nuage et revenez à l’ici et maintenant:
*Que voyez-vous? la nature a t’elle revétu ses plus beaux atours? comment est le ciel? dégagé? gris?
*Qu’entendez-vous? Le chant des oiseaux? Le bruissement d’un ruisseau? Vos pas sur le chemin?
*Que sentez-vous? L’odeur des sous-bois? Le parfum des champignons? De la résine des arbres?
*Sollicitez votre toucher aussi: carressez le tronc d’un arbre par exemple; est-il rugueux? lisse par endroits?

Voilà, vous avez expérimenté l‘instant présent en pleine conscience.
Notez les changements immédiats qui se sont manifestés dans votre corps et votre esprit.
Vous pouvez vous exercer de la sorte à toute occasion; pendant que vous cuisinez par exemple.
Cultiver l’instant présent en pleine conscience libère votre esprit, détend votre corps.

Développer sa créativité:

Tandis que l’hemisphère gauche de notre cerveau tend à percevoir le monde de façon logique et rationnelle, l’hemisphère droit est le siège de la créativité, de l’expression, de l’imaginaire.
Le stimuler nous permet d’accéder à nos propres ressources; il est par ailleurs sollicité en sophrologie et en PNL en libérant son pouvoir créateur grâce à des leviers comme la visualisation.

Comment libérer son potentiel créatif?

-Si vous avez l’âme d’un artiste, la créativité peut bien-sûr s’exprimer en dessinant, en jouant d’un instrument, en écrivant…..
-Vous pouvez également la stimuler en faisant des associations d’idées: tel paysage vous fait penser à tel film, à telle chanson etc.
-Changez vos habitudes, vos routines, soyez curieux! découvrez de nouvelles saveurs, faites de nouvelles rencontres, sortez de votre zone de confort, débutez une nouvelle activité….Les opportunités de stimuler sa créativité sont nombreuses.
-Visualisez: Comme nous l’avons-vu précédemment, la sophrologie et la PNL utilisent beaucoup la visualisation car elle élargit tout un champs de possible.
N’oublions pas que le cerveau intègre une image créée mentalement comme une réalité.
La méditation guidée est un outil non négligeable pour s’exercer à la visualisation.
Si vous éprouvez de la difficulté à visualiser, parce que vous êtes plus kinesthésique par exemple, essayez d’intégrer à la visualisation tout ce qui ramène au ressenti et au toucher.
Exemple: si vous peinez à visualiser un paysage; ressentez le vent dans vos cheveux, éprouvez vos ressentis (paix intérieure, calme etc.), imaginez-vous glisser vos doigts dans l’herbe fraîche… La visualisation sera ensuite facilitée.

Se reconnecter à son âme d’enfant, c’est aussi lâcher prise

Pour cela, il convient de se détacher le plus possible du regard des autres, de cesser de se conformer à tout prix (ou à n’importe quel prix) à ce que l’on attend de vous au détriment de vos besoins au moins un instant, le temps d’une parenthèse.

Lorsque vous ressassez, ruminez, stressez, faites ce petit exercice de sophrologie:
Cela s’appelle la respiration au carré.
-Installez-vous confortablement.
-Prenez une profonde inspiration pendant 3 secondes,
-Gardez l’air dans vos poumons pendant 3 secondes,
-Expirez durant 3 secondes,
-Restez poumons vides pendant 3 secondes.
Renouvellez l’exercice 3 ou 4 fois, le calme opérera.

-Voici une méditation guidée pour lâcher prise: https://youtu.be/6XFPkY6o83k

  • Observez le monde, les choses comme si vous les découvriez pour la première fois. Vous verrez comme foule de petits détails vous ont échappé.

Vous avez quelques pistes pour développer votre créativité, à vous de jouer!

Une réponse sur “Retrouver son âme d’enfant”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.